MESSAGE D’AILLEURS TRANSMIS PAR UN GARS DE CHEZ-NOUS

Marcel est un jeune cadre professionnel, marié et père de deux enfants. Il est le genre d’homme appréciant un bon débat d’idées, il est rationnel, logique et très analytique. Il contrôle parfaitement son milieu et n’hésite pas à faire valoir son point de vue si une situation lui semble incongrue. Il ne pratique pas, ne croit pas aux OVNIs, mais aime bien les émissions de science-fiction sans toutefois se considérer un maniaque. Dans ce domaine comme dans d’autres, il est mesuré. Loin dans ses priorités se trouve le monde des rêves.

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir une lettre de Marcel avec en préambule au téléphone les propos suivants : « Jean, je pense qu’il est important pour moi de te parler de ce que je pense être un rêve. J’ai eu extrêmement peur cette nuit, je suis encore sous le choc, je ne pense qu’à ça, au point que je ne me sens pas très fonctionnel ».

Voici le contenu de sa lettre du 16 septembre 1996 :

« Je n’ai pas l’habitude d’accorder de l’importance aux rêves, mais celui que j’ai fait cette nuit m’a troublé. Si tu connais la signification des rêves peut-être peux-tu m’expliquer… Premièrement, je dois dire que contrairement à mon habitude d’assister à mes rêves en spectateur de cinéma, cette fois je l’ai vécu. Tout y était, sensations, odeurs, enchaînements logiques…

D’abord, pour me fourvoyer bien comme il faut, mon rêve débute… en plein sommeil. Je rêve que je me fais réveiller par un intense besoin de regarder dehors. Fait à noter, je suis alors au 4e étage d’un édifice à logements tandis qu’en réalité ma chambre à coucher est au sous-sol de ma résidence comme tu sais. Dans mon rêve, je n’ai ni femme ni enfant.

La nuit est extrêmement claire et pour cause, le ciel qui n’est pas noir, mais qui reflète les lumières de la ville malgré l’absence de nuages, est rempli d’étoiles. Mais mon attention est immédiatement attirée par une formation de trois lumières en triangle qui change constamment de position sur son axe, dans les trois dimensions. Ces points lumineux et la traînée qui les relie (en mouvement) ressemblent à ce qu’on verrait dans un show laser. Mon premier sentiment en est un de frayeur. Après l’avoir observé pendant deux ou trois minutes, J’ai pensé t’appeler. Il doit être alors 3h00 du matin. Ton numéro dans mon rêve est XXX. Je laisse un message sur ton répondeur te disant de regarder le ciel, au sud, en indiquant ce que tu devrais voir. Après l’appel, la curiosité se dispute en moi avec la frayeur. Je risque un coup d’œil et j’arrive juste à temps pour voir entre les rideaux, un objet volant ayant la forme d’une soucoupe vue du dessous et qui se pose… juste devant moi ! Une fois le premier étage de l’objet posé au sol, le reste qui rappelle un mélange de fusée Apollo et une tour d’antenne de télé, descend devant ma fenêtre.

Plusieurs minutes se passent et on m’appelle à l’objet, en fait on n’entend rien, c’est comme si on m’appelait par pressentiment. Lorsque j’arrive à la base de l’appareil, tu viens d’arriver : un homme est là, les cheveux longs et blancs et dégarnis sur le crâne. Ma première question est : POURQUOI ? Pourquoi nous ? Pourquoi maintenant ? Il répond, un peu enragé ou fâché, que la vérité doit être faite sur l’existence d’autres vies, qu’il y a eu trop de mensonges. À ce moment, il nous offre de monter à bord. Je réalise alors que je me trouve sous une tubulure de l’appareil et qu’il fait très chaud. C’est un rêve, mais je sens la chaleur. Je change de place et je me glisse dans ce qui semble être un tuyau d’accès à l’appareil.

J’entends au loin un journaliste qui décrit la scène dans le ciel en utilisant beaucoup de mots anglais comme supernova. Sans vraiment l’écouter, je réalise qu’il ignore l’atterrissage de l’objet. Pendant que tu parles technique avec le gars, je me trouve comme coincé à mi-corps dans le tube d’entrée. Ça m’agace, mais pas autant que la radio qui se fait insistante. À ce moment, je réalise que c’est mon radioréveil qui me tire du sommeil. »

Dans un premier temps, j’ai eu une conversation téléphonique au cours de laquelle certains points ont été éclaircis. Les mots frayeur dans le texte sont nettement insuffisants : il préfère parler de véritable terreur. Dans ce rêve, il affirme ne pas porter de barbe contrairement à ce jour, alors que moi j’en porte une, ce qui n’est plus le cas. Les vêtements de l’homme ressemblent à une combinaison ceinturée. Le dialogue avec le grand type s’est fait de vive voix et en français et non par télépathie. Une journée entière s’est écoulée quand cette fois, je reçois un second appel de Marcel. Il est bouleversé.

Marcel : Dans ma lettre, je dis Pourquoi,mais je ne te dis pas quelle a été sa réponse exacte en plus de cette histoire qu’il faut dire la vérité sur d’autres formes de vie.

Jean : Il t’a parlé longtemps ?

Marcel : Non, c’est un homme de peu de mots et de toute façon, c’est à toi qu’il parlait. Mais ce qu’il m’a dit et ça c’est étrange, je le savais ! Je veux dire que c’était acquis, comme si je puisais ses paroles dans un grand réservoir de connaissances, je n’ai pas été surpris du tout par ce qu’il m’a dit. Il a dit que lorsque j’ai vu l’objet dans le ciel, les trois lumières, mon cerveau a émis une onde, en fait mon cerveau a émis sa propre fréquence d’ondes. Il a dit que nous avons tous une fréquence, une signature propre et que j’ai été invité parce que je le voulais. Il a ajouté que maintenant, ils ont ma signature, ils peuvent me retrouver en tout temps[1].

Cet échange s’est fait le 16 septembre 1996. Nous avions très peu échangé depuis septembre, sauf lors d’une conversation où j’avais insisté auprès de lui pour savoir s’il avait le souvenir d’avoir entendu quelques autres bribes de conversation avec le grand type. Il m’avait répondu par la négative. Je lui avais aussi demandé si la ceinture de photons évoquait quelque chose. Il m’avait répondu oui vaguement, mais sans plus.

Marcel n’avait pas encore accès à l’Internet[2], il ne lit absolument rien sur ce genre de choses. J’avais insisté : Pourquoi tu dis que cela évoque quelque chose, tu as déjà lu quelque chose là-dessus ? (La documentation est extrêmement rare) Il m’avait répondu : « Non pas du tout. Je te dis simplement que ça évoque quelque chose, mais je n’ai aucune idée, aucune idée. Si tu m’avais parlé de ceinture de chasteté se serait différent ! »Nous en restâmes là !

Donc, quelques temps plus tard, alors que bouille en moi cette formidable question du channeling et que semble vouloir se réinstaller mon obsession pour la ceinture de photons, je reçois un appel… de Marcel. C’est un Marcel particulièrement secoué qui me parle au bout du fil.

Marcel Toi et tes maudites histoires.

Jean : Qu’est-ce qui t’arrive ?

Marcel : À l’avenir tu prendras tes messages toi-même si tu veux bien !

Jean : Explique-toi, je ne comprends rien.

Marcel : Tant mieux, comme ça on sera deux ! La nuit dernière à 3h15, je me suis réveillé net fret sec. Cette fois mon vieux ce n’était pas un rêve et c’est ce qui me fait c… J’ai vu très nettement un freeze frame (il est dans la publicité) de ta conversation avec le nordique comme tu l’appelles !

Jean : La même chose, mais sans mouvement c’est ça ?

Marcel : C’est ça, la même maudite affaire, mais en photo si tu veux. Mais ce n’est pas tout. Il y avait du texte mon ami, du texte comme si on avait mis un post-itsur mon frigidaire. Je n’ai rien entendu, j’ai lu,j’ai lu comme on lit un mémo !

Jean : Ça devient intéressant.

Marcel : Alors tu prendras tes messages la prochaine fois au lieu de dormir.

Jean : Tu as dit à 3h15 la nuit passée ?

Marcel : Ouais !

Jean : C’est curieux parce que moi je me suis précisément couché à 3h00 et il ne m’a fallu qu’une dizaine de minutes pour m’endormir.

Marcel : Si tu avais attendu un peu, c’est moi qui aurais dormi. Je déteste ce genre de truc Jean, ça me fait peur pour mourir.

Jean : C’était quoi le mémo, enfin le texte ?

Marcel : Écris ça tel quel et ne me demande pas ce que ça veut dire, je n’en sais foutrement rien.

Jean : Je note.

Ceinture de photons – conscience linéaire (Magellan) Base commune second niveau de conscience où nous sommes. Langage basé sur outils (mots) incompréhensibles au premier niveau. La clé = le couloir.

J’étais stupéfié. Tout était parfaitement clair pour moi alors que pour Marcel c’était du chinois. Le seul mot connu était bien sûr ceinture de photons puisque je lui avais indiqué ce mot dans une conversation précédente. D’aucune façon par contre je ne lui avais exprimé mes batailles personnelles, la source des informations, la nature même de ce phénomène. Marcel était dans l’ombre, il le demeurait avec ce message, il était frustré et je ne pouvais le blâmer. Nous discutâmes encore un peu et puis je m’attelai à formuler la phase finale de ma compréhension du channeling et du sens à donner à la ceinture de photons :

La compréhension humaine déforme les faits comme s’est déjà appliqué le syndrome de Magellan (incapacité d’enregistrer des images de sources inconnues). Nous avons une conscience linéaire (une expression que j’utilisais abondamment en métaphysique et que Marcel n’avait jamais entendu) c’est-à-dire rationnelle, physique, matérielle et nous ne voyons pas encore ce que c’est. La clef réside dans l’accès au deuxième niveau par le seul couloir possible : la méditation ? Le rêve ? Ou le channeling ? J’opte pour la méditation[3]. À moins que Marcel bouillant de rage me rappelle bientôt avec une autre réponse !!!

La ceinture de photons est un symbole extrêmement important des mouvements d’énergie situés à des niveaux qui échappent à nos sens, mais ce symbole représente sans doute plus que tout ce qu’on peut imaginer ou channeler. Je ne crois pas que la race humaine sera sauvée par des milliers de vaisseaux extraterrestres, c’est un concept encore trop humain, trop linéaire. Cela peut-être le souhait le plus ardent qu’un homme puisse manifester, un souhait né de l’oppression, mais je ne crois tout simplement pas que le Plan final soit aussi simple. Je crois qu’il est à ce point hors de notre portée, que pas un homme sur Terre n’en saura rien, sinon dans le moment présent qui le fera se dérouler.

Malgré tout, j’admets candidement que c’était un rêve magnifique. Ce n’est pas facile de demander à un rêve de se terminer. Ce n’est pas facile du tout ! En d’autres termes, un débat déchirant semblait s’être installé entre mon âme, mon cœur et ma raison. Si je me souviens bien de ce que les Écrits mystiques enseignent, c’est un très bon signe ! Toujours ça de gagné.

J’ai présenté ce dossier aux membres du CEIPI le 6 décembre 1996. J’ai admis m’être attaché à cette histoire comme on tombe en amour avec une femme simplement parce qu’elle est belle : un feu de paille sans plus ! Mais cela m’a servi de leçon et plusieurs m’ont admis ressentir la même émotion. Plus que jamais le channeling doit être perçu dans son essence avec un bon dosage d’intuition personnelle, de raison et de sagesse[4]. Rappelons-nous l’histoire de ce pauvre type qui venait de marcher des milliers de kilomètres et gravit un sommet presque inaccessible pour demander au Sage Ermite de lui révéler le vrai sens de la vie. Il reçut un paquet qu’il ouvrit frénétiquement. C’était un vieux miroir. Une tempête se leva et il faillit mourir de froid. L’Ermite avait disparu.


[1] C’est le concept des Esprits du Ciel en somme.

[2] Les coûts de branchement et d’acquisition des logiciels adéquats étaient beaucoup plus élevés que maintenant.

[3] Et finalement la réponse sera mes Vols de nuits !

[4] Une formidable leçon qui me servira pour la rédaction de l’Ère Nouvelle en 2015.

___________________________________________________________________________________________________________________

L’ère nouvelle

Jean Casault croit sincèrement que nous sommes en plein développement vers une nouvelle ère. Il sait que cela ne se fera pas sans heurts et assez curieusement la crise internationale de la COVID-19 lui donne peut-être raison, comme si nous étions confinés dans un cocon avant de déployer nos ailes. Ce livre recèle également de fabuleux exemples de Vols de nuit, ces rêves… qui n’en sont pas.

Disponible en librairies, en bibliothèques ou peut être commandé chez l’éditeur ou Amazon.



Catégories :Ufologie

Mots-clés :, , , , , , , ,

11 réponses

  1. M. Casault, vous avez raison, c’est un rêve magnifique dont on se souvient. Quand le rêveur prend conscience qu’il rêve. il peut conduire le rêve. Ce Marcel. j’imagine qu’il continu de rêver.

    J’aime

  2. Si je perçois le sens de l’ère nouvelle, les signes sont très évident avec tout ce qui se passe en temps de cocovid.

    Aimé par 1 personne

  3. Des rêves comme ça on oublie jamais et très intéressant je n’ai pas lu ce livre je suis sûr que je vais adoré

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,

    Comme à toutes les fois,,, je suis toujours avare de vos partages d’histoires de nos amis d’ailleurs. Merci Marcel….

    Je viens mentionner un événement qui m’est arrivé en 1996 aussi ,,,alors qu’ils sont venus nous visiter,,,, (un vol de nuit que vous nommez si bien).

    Ils étaient très nombreux voulant se manifester à l’humain,,, le ciel était rempli de vaisseaux de toutes sortes et de toutes formes.

    Je ne peux dire si c’est en septembre mais c’était fin été ou tard printemps, mais ils étaient tous là me laissant comme message que la terre allait être inondée mais que nous allions être protégé ou épargné d’une certaine façon un peu spéciale,,, comme si l’eau entourait certaines maisons mais sans les toucher.

    Ma pensée volait dans le ciel entre les vaisseaux,,, ou je les regardais d’en bas très heureuse, souriante de leur arrivée ,,, tout était en couleur,,, c’était merveilleux.

    Quelque chose s’est passée à ce moment de 1996,,, dont j’ignore la raison,,, mais ils ont dû remettre leur dévoilement… je crois que l’humain n’était pas prêt,,, ou il m’arrive souvent de voir longtemps à l’avance,,, je le remarque aussi dans les peintures que je fais…. est-ce pour bientôt… Qui sait !!

    Bonne continuation Jean Casault,,, Bravo et Merci pour tout ce que vous êtes et ce que vous transmettez avec intégrité.

    Aimé par 1 personne

  5. Vraiment intéressant Monsieur Casault ce MESSAGE D’AILLEURS !

    Étant actuellement à retoucher un témoignage romancé sur un FAIT VÉCU bien éveillée. Dès que celui-ci est finalisé, je vous l’envoie par courriel. Ce que je nomme UN CONTACT CONSCIENT avec LA RÉALITÉ INVISIBLE avec un message d’espoir certainement VENUE D’AILLEURS. Ce n’était pas un rêve endormi, mais qui est survenu dans ma réalité quoitidienne. Le titre: LES GRANDS DE CE MONDE SE SONT TOUS PENSÉS FOUS.

    Aimé par 1 personne

  6. Vraiment intéressant Monsieur Casault ce MESSAGE D’AILLEURS !

    Étant actuellement à retoucher un témoignage romancé sur un FAIT VÉCU bien éveillée qui s’est produit au printemps 1990. Dès que celui-ci est finalisé, je vous l’envoie par courriel. Ce que je nomme UN CONTACT CONSCIENT avec LA RÉALITÉ INVISIBLE avec un message d’espoir certainement VENUE D’AILLEURS. Ce n’était pas un rêve endormi, mais qui est survenu dans ma réalité quoitidienne. Le titre: LES GRANDS DE CE MONDE SE SONT TOUS PENSÉS FOUS.

    Aimé par 1 personne

  7. Vraiment intéressant Monsieur Casault ce MESSAGE D’AILLEURS !

    Étant actuellement à retoucher un témoignage romancé sur un FAIT VÉCU bien éveillée qui s’est produit au printemps 1990. Dès que celui-ci est finalisé, je vous l’envoie par courriel. Ce que je nomme UN CONTACT CONSCIENT avec LA RÉALITÉ INVISIBLE avec un message d’espoir certainement VENU D’AILLEURS. Ce n’était pas un rêve endormi, mais qui est survenu dans ma réalité quoitidienne. Le titre: LES GRANDS DE CE MONDE SE SONT TOUS PENSÉS FOUS.

    J’aime

  8. Bonjour et merci de déterrer la vérité avec tant d’ardeur!
    Pour ceux que ça intéresse, il y a une étonnante série sur Gaia avec Reuben Langdon qui a pour titre «  Interviews with Extra Dimentionals » où sont interviewvés grands nombres de « channellers » dont Darryl Anka (Bashar) qui annonçait récemment sur Youtube qu’un contact visuel officiel était statistiquement possible dès 2023. Néanmoins, le contact est déjà bien établi chez certains, que ce soit durant le sommeil, la méditation ou même l’éveil. Quelle période excitante pour l’humanité! 😊

    J’aime

Rétroliens

  1. Pleine lune/Eclipse (la Lune conjonction au Nœud nord) | L'actualité de Lunesoleil

Répondre à patriciat123 Annuler la réponse

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :