L’AFFAIRE GRÉGOIRE 1968. LE DERNIER CHAPITRE

Yolande et Benoît Grégoire

Ce fut sans contredit l’une, sinon la plus incroyable affaire de ma carrière d’ufologue impliquant une rencontre de type I et III, mais pour moi la plus belle rencontre d’êtres humains que l’on puisse rêver.

Moi qui n’étais pas gâté côté famille, j’ai vécu cela comme un choc émotionnel en parallèle avec la magnitude de leur observation. Des dizaines d’objets, de loin, de proche, de même très proche à quelques mètres, plus d’une quarantaine de témoins dont deux agents de la Sureté du Québec qui viendront confirmer l’étrangeté du dossier lors de l’émission OVNIS au QUÉBEC que j’animais sur l’ensemble du réseau Radio Mutuel (CJMS-CJRP-CJTR-CJRS-CJRC) dans les années 70.

J’ai publié cette histoire pour la première dans mon second livre en 1978, DOSSIER OVNI chez Libre Expression. Amendée suite à de nouvelles informations, cette affaire reviendra dans mon prochain ouvrage à paraître en France sous la bannière de Louise Courteau, L’EXTRATERRESTRE QUI FAISAIT DE LA RADIO.

J’ai rencontré des milliers de gens dans ma vie, c’était mon métier, mais il en existe très peu parmi ceux-ci qui ont eu cet impact sur moi, comme Benoît et Yolande Grégoire de Black Lake. Ils étaient beaux, ils étaient bons, généreux, chaleureux, simples et terriblement attachants.

Je ne sais plus combien de fois nous (La SRPM 1967-1975) sommes montés à Black Lake pour les revoir et effectuer des nuitées d’observation dont l’une fut pour moi la plus spectaculaire et la plus libératrice de toutes mes expériences autant mystique qu’ufologique et dont je traiterai en long et en large dans le même ouvrage. Là, maintenant, ce n’est pas le moment.

Je suis retourné voir les Grégoire lors de la parution de DOSSIER OVNI, puis à mon retour de Paris en 2002 quand j’ai su que Benoît venait de décéder. J’y suis retourné en 2010 pour filmer Yolande dans le cadre d’un magnifique projet de documentaire qui, malheureusement, a pris l’eau, un vrai désastre dont je préfère ne plus parler.

Et là, en février 2021, je reçois de Luce, la fille cadette de Benoît et Yolande, la triste nouvelle du décès de Yolande, partie paisiblement dans la nuit, ayant donc eu une aussi belle mort qu’elle aura eu une belle vie et je suis prêt à tout parier que ce couple en aura rendu d’autres que moi plus heureux de vivre sur Terre en sachant qu’il existe des gens comme eux.

Je ne vais pas revenir là-dessus, mais ce n’était pas jojo chez-moi, cela ne l’a jamais été, alors quand, en 1968, je me suis assis dans le salon des Grégoire, écoutant Benoît narrer avec précision tous les détails de leur observation survenue à Vimy Ridge, observant Yolande en train de mettre des assiettes, des verres, des ustensiles sur une table déjà bondée de nourriture pour nous accueillir, notant la présence des plus petits dans l’escalier, curieux de savoir qui sont ces gens de Québec, je me disais, non sans un trouble intérieur : Wow ! C’est donc ça une vraie famille ! Je ne vous cache pas que mes yeux me jouent des tours en ce moment, ils sont pleins d’eau et bon… voilà. J’entre dans ma très rarissime phase kleenex.

Il y a des moments dans une vie qui, tels des anges d’archanges, viennent nous envelopper, nous griser d’une insaisissable émotion venant d’on ne sait où, bleuissant notre ciel intérieur, le parsemant d’étoiles vibrantes et je sais qu’une nuit passée, l’Esprit de celui qui fut Benoît Grégoire a accueilli celui de Yolande dans une étreinte qui a certes dû causer de magnifiques aurores boréales quelque part. Je n’ai pas à prier pour ces deux-là, je n’ai pas à me demander comment ils vont en cet instant. Ils sont sans aucun doute deux puissantes Lumières dans cet Au-delà de l’extrême et sachez-le, je me sens honoré d’avoir pu les connaître et les aimer pour ce qu’ils étaient, de grands êtres humains, de très grands êtres humains.

Bon voyage vous deux, et si je puis me permettre une petite suggestion, ne revenez pas ici, je suis persuadé qu’il y a des mondes absolument merveilleux ailleurs pour y passer un bout d’éternité.



Catégories :Ufologie

Mots-clés :, , , , , , , , ,

1 réponse

  1. Je l’espère aussi qu’ils ne reviennent pas, il y a d’autres endroits merveilleux merci pour ce texte

    J’aime

Répondre à lineleroux Annuler la réponse

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :