Comment sortir de l’Église et se débarrasser de la religion à jamais ?

Par une requête en apostasie

Les raisons pour quitter l’Église ne manquent pas. « Pour moi ce fut avant tout une question morale : je n’adhère pas aux politiques du Parti Conservateur, je n’en suis donc pas membre… Alors pourquoi serais-je membre de l’Église catholique, un mouvement dont presque toutes les positions politiques ou morales sont totalement à l’encontre de mes propres principes ? » écrit un apostat sur le site de l’Association humaniste du Québec.

Tous sont d’avis que lorsqu’on n’adhère pas à une pensée, une idée, un concept, on ne va pas s’impliquer, devenir membre, ou acheter leurs produits. Je ne supporte pas le rap, c’est viscéral, vous ne trouverez donc rigoureusement rien de celle-ci chez-moi, dans ma voiture mon cell ou ailleurs. Alors pourquoi serais-je membre de l’Église catholique, un mouvement dont presque toutes les positions politiques ou morales sont totalement à l’encontre de mes propres principes ? Ce serait un non-sens.

L’apostat poursuit : « Contrairement aux partis politiques, il ne s’agit pas simplement de déchirer son baptistère afin de quitter les rangs de l’Église catholique car elle vous gardera bien inscrit dans leurs registres. C’est une procédure plus radicale qu’il faut effectuer, mais n’ayez crainte elle est fort simple quand même. »

Dans un premier temps, j’aimerais aussi vous rappeler que si vous êtes catholique ce n’est pas un choix que vous avez exprimé librement à votre naissance, à vos huit ans ou à l’âge de la majorité dans votre patelin. On vous a baptisé quelques jours après votre naissance et pour confirmer le tout, on vous a en quelque sorte obligé. Le sacrement de confirmation est administré assez tôt après l’âge de raison, c’est-à-dire vers 7 ans.

L’Église fut très habile dans sa manipulation mondiale orchestrée très tôt dans son développement après qu’elle devint officiellement la religion de Rome au 4e siècle. Elle a fait du baptême (un enregistrement formel inscrit au registre de la paroisse) une forme de sauvegarde, de garantie que l’enfant baptisé qui meurt, ressuscite avec le Christ. Mais pas les autres !

Oups ! Terminée l’histoire des limbes depuis avril 2007

L’Église a réalisé qu’elle exagérait avec son histoire de limbes finissant par admettre que non, vraiment, on pouvait oublier ça. Ce qui en dit long sur l’Inspiration Divine du Saint-Esprit. Avec le baptême, l’Église tenait donc à jour ses registres lui permettant de savoir combien de catholiques essaimaient la planète.

Né dans une famille catholique, vos parents pratiquants vous ont traîné à la messe et selon leur engagement, à d’autres offices et rituels incluant bien sûr la confession, les vêpres possiblement et autres. Rendu à l’âge adulte ou presque, vous avez choisi de poursuivre sur cette voie ou de carrément ignorer tout cela, comme moi je l’ai fait dès l’âge de 14 ans, n’osant mentir à mes parents qui auraient été très blessés d’apprendre que j’explorais plus le corps de la petite voisine de mon ami René que celui de Jésus dissimulés tous deux dans les hauteurs du clocher des Saints-Martyrs Canadiens.

Vous devez comprendre aussi que renier l’Église Catholique n’est pas l’acte d’un athée. Un athée est quelqu’un qui ne croit pas en Dieu. Je connais un nombre incroyable de gens qui continuent de croire en Dieu, à leur façon, personnalisée, mais qui ne pratiquent plus aucune religion. Chaque fois, je leur dis la même chose, mais alors qu’est-ce vous foutez sur les registres de l’Église ? Vous êtes encore catholique !!!

« C’est pas grave je ne le suis plus, moi je le sais, inutile de faire une histoire avec cela. »

Je ne partage pas ce point de vue. L’Église est arrogante, blessante coupable de tant d’horreurs dans son histoire. Je rêve de voir tous les non-pratiquants passer à l’apostasie de sorte qu’elle ait le portrait réel du peu de fidélisation qui lui reste.

Mais vous ferez comme vous le voulez bien sûr, mais si l’idée de vous apostasier vous plaît, voici un emprunt que je fais à l’Association humaniste du Québec pour vous guider dans cette direction.

Il s’agit d’écrire une lettre au Diocèse de votre région afin de déclarer solennellement que vous vous apostasiez (ce qui signifie renier la foi).[1]

1) Adressez votre lettre au Bureau de la chancellerie de votre diocèse (c’est le département qui a le mandat de traiter ces déclarations) ou sinon, faites comme moi et adressez-la directement à l’Archevêque. Assurez-vous de bien dater votre lettre.

Voici la lettre que j’ai adressée à mon diocèse, avec annotations, afin de vous aider à rédiger la vôtre :

EXEMPLE

Montréal, le 14 avril 2021

M. le Cardinal Jean-Claude Turcotte Archevêque de Montréal

Diocèse de Montréal 2000, rue Sherbrooke Ouest Montréal (QC) H3H 1G4 (pour les gens de la région de Montréal, c’est effectivement la bonne adresse)

2) Signalez en début de lettre qu’il s’agit d’une déclaration d’apostasie, par exemple :

Objet : Déclaration d’apostasie de la foi et excommunication

Je vous fais part, par la présente, de mon intention d’être clairement identifié comme apostat à vos registres.

3) Rédigez quelques lignes afin d’expliquer votre geste, il est toujours mieux de miser sur des arguments positifs comme la quête de la vérité, l’honnêteté, la moralité, etc. Dites-vous qu’une plume respectueuse aura beaucoup plus d’impact et d’attention qu’une lettre de bêtises. En gros, comme dans tout, le respect commande le respect. Ce n’est ni l’occasion ni le moyen de régler vos comptes.

4) Continuez en citant les informations nécessaires aux administrateurs du diocèse afin de vous retrouver parmi leurs registres : la paroisse où vous avez été baptisé, la date de votre baptême (pas celle de votre naissance) et le nom se retrouvant sur votre baptistère (vous pouvez aussi joindre une photocopie du baptistère).

J’ai été baptisé dans la paroisse ____, à ____, le jour du mois année, sous le nom de ____.

5) Faites votre déclaration d’apostasie. Encore une fois, les arguments honnêtes et le ton respectueux sont de mise.

N’ayant jamais eu la foi, ni participé volontairement aux rituels, ni eu de volonté consciente et éclairée de faire partie de votre mouvement religieux, je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter sur quelconques registres que l’Église Catholique maintient, en regard de mon nom, une mention identifiant officiellement mon apostasie.

6) Ajoutez une référence au droit canon. Le droit canon c’est le texte de loi qui régit, en autres, les décisions administratives de l’Église catholique et c’est cette phrase qui est la clé d’une excommunication rapide et efficace. En effet, le droit canon dit que quiconque renie la foi catholique est excommunié automatiquement et que cette excommunication prend effet sur-le-champ (latae sententiae). Vous placez donc votre diocèse dans une position où ils doivent vous excommunier sur-le-champ s’ils veulent respecter leurs propres règles. Je vous suggère de prendre la phrase suivante et de la coller dans votre lettre :

Mon adhérence à l’Église Catholique prend fin par la présente lettre vous signifiant mon apostasie, et ce, en vertu de l’article 1364 du droit canon qui évoque clairement : L’apostat de la foi, l’hérétique ou le schismatique encourent une excommunication latae sententiae. Si vous changez la forme, ne changez surtout pas la citation et assurez-vous d’exprimer clairement votre connaissance de cette procédure en faisant référence à l’article 1364 du droit canon.

7) Finissez en demandant une confirmation écrite de votre excommunication et donnez vos coordonnées, incluant le téléphone.

Je vous demande de conclure cette démarche en me confirmant par écrit cette excommunication tout en y citant la mention qui sera ajoutée à vos registres.

Nom, adresse postale, téléphone

N’oubliez pas de signer, et un petit mot de politesse ne fait pas de tort non plus.

Dans l’attente de cette confirmation écrite, bien à vous.

SIGNATURE

*Attention, selon un commentaire reçu en mai 2010, le bureau de la Chancellerie demande maintenant que votre lettre signifiant votre apostasie soit également signée par 2 témoins.

Alors voilà, ne reste plus qu’à envoyer votre lettre et à attendre la confirmation. Je vous suggère le courrier recommandé qui marque le sérieux de votre démarche et assure un suivi. Selon les règles dictées par le droit canon, vous serez excommunié en date de votre lettre, de là l’importance de l’inscrire.

Il est probable et même presque certain qu’un prêtre communiquera avec vous. Il vous demandera si vous avez adhéré à une autre religion, si vous avez bien réfléchi à votre décision, si entre-temps vous n’avez pas retrouvé la foi, etc. Il vous indiquera également qu’il ne sera maintenant plus possible pour vous de vous confesser, de communier, de vous faire enterrer dans un cimetière catholique, etc. Comme pour le reste, l’honnêteté, la franchise et le respect font beaucoup de chemin.

Il faut s’attendre à ce que le diocèse laisse écouler une certaine période de temps avant de vous envoyer votre confirmation d’excommunication (dans certain cas jusqu’à 1 an) au cas où vous changeriez d’idée en cours de procédure. N’hésitez pas à relancer le diocèse, par lettre ou par téléphone.

Le jour où j’ai reçu cette lettre de confirmation, j’ai eu le sentiment que j’avais fait un geste d’une grande honnêteté envers moi-même et envers mon entourage. Un geste symbolique, certes, mais qui marquait officiellement que j’avais pris possession de ma conscience.

Voici où vous devez envoyer votre formulaire selon la ville où vous avez été baptisé.

  • Montréal : Archidiocèse de Montréal, 2000 rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC, H3H 1G4
  • Québec : Archidiocèse de Québec, 1073 boul. René-Lévesque Ouest, Québec, QC, G1S 4R5
  • Trois-Rivières : Diocèse de Trois-Rivières, 347, rue Laviolette, C.P. 1480, Trois-Rivières, QC, G9A 5L6
  • Sherbrooke : Archidiocèse de Sherbrooke, 130, rue de la Cathédrale, Sherbrooke, QC, J1H 4M1
  • Gatineau-Hull : Archidiocèse de Gatineau-Hull, 180, boul. Mont-Bleu, Hull, QC, J8Z 3J5
  • Rimouski : Archidiocèse de Rimouski, 34 de l’Évêché Ouest, C.P. 730, Rimouski, QC, G5L 7C7

Note : Il est suggéré de garder une copie de votre acte d’apostasie en le photocopiant, une fois rempli. Le document doit être rempli le plus complètement possible avant d’être envoyé au diocèse ou à la paroisse concernés.

Voilà. Une fois de plus j’apprécie l’accès qu’offre ainsi l’Association humaniste du Québec. N’hésitez pas un seul instant à le faire, c’est un geste de respect et d’appréciation de soi de récupérer votre autonomie spirituelle et votre dignité.

Si vous désirez vous retirer de l’Église, mais qu’un sentiment de crainte, de culpabilité voire de peur vous étreint, c’est la preuve qu’il est plus que temps de faire le saut, vous ne pensez pas ? Vous éprouverez assez rapidement un grand sentiment de fierté d’avoir pu ainsi assumer votre droit le plus absolu dans tous les univers : votre liberté de choix !


[1] La Foi catholique cela dit, elle n’est pas la seule !

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Les religions, c’est assez !

Le Christ est le chef de tout homme et l’homme est le chef de la femme ! Voilà une affirmation connue pour être celle de Saint-Paul dans un texte sacré extrait du Nouveau Testament. Quand même ! À ne pas citer lors d’un mariage ! Mais bien au-delà, les prétentions religieuses sont intolérables et n’ont rien de divin ou de céleste et pourtant on les subit depuis plusieurs milliers d’années.

Les religions, sans aucune exception, n’ont aucun fondement réel, pas plus que contes, légendes et mythes. Pas plus Thor, Hercule, Osiris, Jésus, que Moïse ou Abraham, n’ont existé sur le plan historique et l’historicité des récits musulmans est douteuse.

Lire la suite

Disponible en librairies, en bibliothèques ou peut être commandé chez l’éditeur ou Amazon.



Catégories :Métaphysique et paranormal

Mots-clés :, , , , , , ,

3 réponses

  1. Très bon à savoir ça

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ces infos!! C’est clair et un bon exemple pour les démarches. j’ai cessé d’aller à la messe à l’âge de 13 ans! Je n’aimais l’énergie qui s’y dégageait! Ma mère a du dépenser beaucoup en cierges pauvre elle pour moi ! L’abbé de la paroisse m’a rencontré suite à ce choix et m’a fait son sermon! Étant divergente ça simplement confirmé ma décision hihihi. Je n’y suis retourné que pour les funérailles de mes proches. Je vais faire cette apostasie !! Votre livre sur les religions je l’ai dévoré avec joie!

    Aimé par 1 personne

  3. je vais faire ça cette semaine.. gros merci

    J’aime

Répondre à messagere54 Annuler la réponse

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :