Pouvoirs étonnants

Nina Kulagina

Lorsqu’un fantôme apparaît ou que des objets sont lancés partout dans la maison, on peut croire qu’une force extérieure interagit avec notre environnement. L’homme détient-il des pouvoirs psychiques ? Très peu de recherches ont été faites en ce sens, mais parmi les sujets les plus remarquables il y a Nina Kulagina née à Leningrad. Durant sa jeunesse, sa famille eut tôt fait de constater que la jeune fille était victime d’un poltergeist alors que des objets s’envolaient partout sur son passage. À un certain moment, Nina Kulagina a su que ce n’était pas un esprit frappeur, un esprit malsain ou un fantôme, mais elle-même qui produisait ces phénomènes.

En 1964, alors qu’elle était hospitalisée, elle démontra certains pouvoirs qui laissèrent ses médecins bouche bée. Elle accepta d’être testée par d’éminents spécialistes. On découvrit alors qu’elle pouvait voir les couleurs avec ses doigts et, plus tard, déplacer des objets avec sa simple volonté. Les services secrets soviétiques insistèrent pour qu’elle change de nom pour celui de Nelya Mikhailova. Le biologiste Edouard Naumov lui fit passer des tests. Elle déplaça des allumettes sur une table dans un ordre spécifique et les fit toutes tomber sur le sol. En 1970, des experts américains admis en sol soviétique mirent au point une session au cours de laquelle aucune manipulation ou fraude n’étaient possibles. Par sa seule pensée, la Russe déplaça une bague le long d’une bouteille et la fit entrer dedans. Plus tard, on posa divers objets non métalliques sous un globe parfaitement hermétique en plexiglas. Elle les fit virevolter comme des papillons. À ce jour, elle est considérée comme le cas le plus probant en raison de tous les tests scientifiques entourant ses performances. La pensée pourrait donc dans certains cas influencer la matière. Mais que faudra-t-il pour influencer la matière grise de nos scientifiques pour qu’ils se décident enfin à étudier ces phénomènes ?

Allison DuBois

Si vous tombez sur une rediffusion de la série télévisée intitulée MEDIUM mettant en vedette Patricia Arquette, sachez que cette fiction est basée sur l’authentique Allison DuBois, née en 1972, médium de carrière à Phœnix en Arizona et qui travaille de concert avec les autorités de la Justice. Allison DuBois possède un don qui lui permet de parler aux gens décédés, particulièrement ceux dont la mort fut violente et qui tentent de lui fournir des indices sur leur sort. Les policiers et les procureurs utilisent vraiment les informations de DuBois pour leur enquête. Ils le font discrètement mais régulièrement. Allison DuBois a été soumise pendant trois ans à des recherches très pointues par l’Université de l’Arizona afin de déterminer si elle était authentique. C’est le professeur Gary Swartz du Human Energy System Laboratory de l’Université d’Arizona qui a conduit les recherches. Ses conclusions sont étonnantes. « Allison DuBois n’est pas une manipulatrice, elle a subi tous nos tests pour démontrer si ses capacités sont réelles ou pas, à maintes reprises et n’a jamais échoué. Elles sont réelles. Tout a été fait pour éliminer tous les trucs de magicien qu’on voit dans les salles de spectacles. » Dans un cas précis, Allison Dubois fut invitée à parler du mari décédé d’une femme qui, au moment de l’expérience, vivait en Angleterre. Elle n’avait que son prénom et rien d’autre. Le résultat fut stupéfiant. Dans une autre séance, Allison indiqua à la personne cible que son frère décédé lui souhaitait une bonne St-Valentin. La personne cible répondit : « Nous sommes en octobre et mon frère est mort en juillet ». Allison maintint sa version. Ce n’est que plus tard que la personne cible découvrit qu’en parlant au téléphone avec Allison, elle tenait une photo de son mari. Derrière celle-ci, son frère avait écrit : « Bonne St-Valentin ». La voyance est une véritable capacité psychique, qu’importe ce que la science en pense, en dit et quoi d’autre encore.

Rosemarie Kerr

L’affaire se passe en Louisiane. André joue au billard dans un bar local. Sur le point de partir, une femme se présente et lui demande s’il veut bien la prendre en voiture. Elle explique que ses amis l’ont abandonnée. André accepte de l’aider et part seul avec elle. Après quatre jours d’absence, Élise, la sœur d’André demande à la police de faire des recherches afin de le retrouver. La police refuse compte tenu du contexte particulier de sa disparition. C’est un adulte. À la suggestion d’un collègue, elle se rend donc chez Rosemarie Kerr, une psychique, et lui demande de l’aider. Avec la photo d’André, elle raconte à Élise qu’elle voit de l’eau et un long pont peu élevé près de voies de chemin de fer. Elle dit aussi que le nombre 7 est important. Elle décrit un homme avec de longs cheveux blonds et sales. Elle parle aussi d’une fille qui aurait exercé une pression sur André. Elle ressent alors un violent mal de tête qui, selon elle, provient d’une douleur ressentie par André. Puis, la voyante bouge son doigt le long de la carte de la Louisiane et s’arrête sur la ville de Slidell. « Vous trouverez le camion de votre frère ici… mais vous devez agir rapidement, vous devez le faire maintenant ». Après de longues explications, Élise parvient à convaincre sa famille de l’aider. Arrivant à Slidell après minuit, ils voient le camion d’André qui circule. Au volant se trouve un homme aux cheveux blonds longs. Une poursuite s’engage à laquelle vont se mêler plus tard des policiers qui intercepteront le camion. Les deux hommes se livrent. La police découvre des armes et des documents appartenant à André. Plus tard, les deux hommes reconnaîtront leur culpabilité dans le meurtre de André et conduiront les policiers sur les lieux du meurtre. Ils découvrent le cadavre près d’un long pont peu élevé, bordé par deux voies de chemin de fer et de l’eau des deux côtés des voies ferrées. Rosemarie Kerr avait également indiqué que le chiffre sept était important. Pour retrouver le corps, les policiers empruntèrent la sortie 7 de l’autoroute. L’autopsie révéla qu’André avait été tué avec un coup de marteau sur le crâne. Quant à la jeune fille, elle avait servi d’appât. Rosemarie Kerr a révélé tout cela de sa résidence, à 800 kilomètres de la Louisiane et ne s’est jamais déplacée. Avec une simple photo, elle a tout vu.

Noreen Renier

Malheureusement les autorités policières au Canada résistent à utiliser ces détectives psychiques qui font fureur aux États-Unis. C’est le cas notamment de Noreen Renier originaire de la Floride qui, à elle seule, a résolu plus de 400 crimes. Les témoignages de chefs de police et d’inspecteur lui rendant un vibrant hommage sont légion. En 2005, on fait appel à elle pour retrouver le professeur Charles Capel un vieil homme atteint d’Alzeihmer et disparu depuis six mois dans l’Ohio. Le Sergent John Bucholtz de la ville d’Oxford raconte avoir fait appel à Noreen quand toutes les autres recherches se sont avérées vaines et que la famille ait donné son accord. Elle demande un article personnel au professeur Capel, une brosse à dents et une paire de souliers. Aussitôt, elle indique que l’homme serait retrouvé dans un endroit spécifique : un champ avec une lisière de forêt, des clôtures et une tour d’eau avec une antenne sur le dessus. Elle parle aussi d’une grosse pierre avec de l’écriture dessus et, pas très loin, des traces de chevaux. Le corps de M. Capel a été retrouvé près d’une pierre sur laquelle était indiquée Stone Creek. Tout près de là, quelques semaines auparavant, des policiers à cheval ont patrouillé sans le voir. Elle fut invitée à donner une conférence à Quantico, le centre de formation du FBI. Fait à noter, elle est la seule médium ou voyante à avoir prédit la tentative d’assassinat contre Reagan trois mois avant qu’elle ne se produise. Cette prédiction a été faite auprès de journalistes et dans les jours qui ont suivi l’attentat, Noreen Renier devint une célébrité aux États-Unis. Comme indiqué plus haut, sa méthode exige un objet familier appartenant à la personne recherchée, elle touche cet objet et une scène très claire apparaît aussitôt.

Elizabeth Baron

Contrairement à la croyance religieuse voulant que seul un prêtre puisse accomplir un exorcisme, toute personne dotée de capacités psychiques et d’une certaine élévation spirituelle peut y parvenir. C’est le cas notamment de Elizabeth Baron du Tennessee. Cette vénérable dame aurait réussi plus de 25 exorcismes en plus de prêter ses talents aux policiers pour la découverte de malfaiteurs ou de leurs victimes. Elizabeth Baron prétend avoir un guide spirituel qui serait Catherine de Sienne, une religieuse italienne décédée en 1380 et déclarée sainte.

Le cas le plus intéressant d’exorcisme concerne l’appartement new-yorkais de Lora Wiley, une des productrices de l’émission de télévision Geraldo. Lora Wiley fait appel à Elizabeth Baron en raison de sa crédibilité et parce qu’elle avait la certitude d’avoir été poussée violemment en bas de son escalier. Sur place, Elizabeth identifie en tout premier lieu la présence d’une femme dont l’allure lui rappelle les tenancières de bordel du 19e siècle. Intriguée, elle poursuit sa recherche dans l’appartement et découvre dans une petite pièce attenante à la cuisine que l’endroit avait été utilisé par des prédateurs sexuels extrêmement violents. À l’étage, elle vit aussi une enfant très jeune qui pleurait : une prochaine victime. Horrifiée par les vibrations extrêmement négatives qu’elle a commencé à percevoir avant même d’entrer dans l’édifice, elle parvient à chasser ces esprits maléfiques par un exorcisme de son propre cru. Quelques semaines plus tard, Lora Wiley rappelle Elizabeth pour la remercier. Intrigué et pour le moins sceptique, l’animateur Geraldo fit effectuer des recherches sur l’édifice pour apprendre à sa grande déconvenue que, durant le siècle dernier, il avait servi de bordel, mais également de lieu de rencontres de personnages dangereux et sadiques qui n’hésitaient pas à torturer leurs victimes.

On doit aussi à cette médium un dessin extrêmement ressemblant de l’un des deux tueurs qui tirait à bout portant sur des inconnus à Washington et au Maryland en 2002.

Cela dit, le lecteur fera de très étonnantes découvertes en suivant de près les auteurs de la collection Ufologie profonde de la maison Louise Courteau.

La CIA et Stargate

En 1997, on apprenait grâce au programme d’accès à l’information que les Américains travaillaient depuis les années 1970 sur un projet du nom de Stargate à des fins d’espionnage. On peut lire dans un document officiel du Stanford Research Institute en Californie que les expériences menées ont permis d’étudier la façon avec laquelle certains individus peuvent accéder par imagerie mentale et décrire des endroits très spécifiques n’importe où dans le monde, sans quitter le lieu où ils se trouvent. Il appert que certains d’entre eux parviennent à être très précis dans leur description de lacs, rivières, montagnes, trains, bâtiments, installations scientifiques ou militaires. La technique s’appelle remote-viewing ou vision à distance. L’individu se place dans un état de conscience altérée et on lui donne une cible, le plus souvent sous forme de latitude et de longitude. Il explore l’endroit et le décrit le plus fidèlement possible. De la CIA, le programme, qui aura changé de nom à de multiples reprises, passera sous le contrôle de plusieurs autres organisations de contre-espionnage pour se terminer en 1995. Parmi les nombreuses informations, on retrouve la localisation d’un nouveau type de sous-marin nucléaire soviétique en 1979, l’endroit où se terrait Kadhafi en 1986 lors du bombardement de la Libye, de nombreux lanceurs de missiles Scuds lors de la guerre du Golf et la présence en un lieu précis de Saddam Hussein au cours de la même période. Certains prétendent que malgré ce qu’on en dit, le programme Stargate serait toujours en opération. J’en suis persuadé.

____________________________________________________________________________________________________________

Les Divergents

Certains groupes et personnages ont osé troubler l’ordre établi de leur époque par des théories hautement suspectes aux yeux du plus grand nombre. Leurs messages rejetés, occultés ou ridiculisés – revivent aujourd’hui dans ce livre. Découvrez des êtres d’exception qui ont bousculé les idées reçues pour dévoiler leur vérité. Lire la suite…

Disponible en librairies, en bibliothèques ou peut être commandé chez l’éditeur ou Amazon.



Catégories :Métaphysique et paranormal

Mots-clés :, , , , , , , ,

3 réponses

  1. Pour ce qui est des voyants Canadiens, certains hauts placés craindraient-ils des découvertes sur leurs activités illicites?

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour l’article toujours intéressant comme d’habitude, et je suis sûr que la capacité de l’humain et de notre conscience peut faire bien au delà ,on à tous la capacité de le faire si ont veut

    J’aime

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :