Cet engin date de la nuit des temps !

Triangle photographié le 22 mai 2022 à Lévis.

Voici intégralement le texte que je reçois d’un ami qui toutefois préfère se nommer SAMUEL.

Pour vous raconter mon expérience, j’ai décidé de cacher mon identité sous le nom fictif de Samuel, car je suis encore aujourd’hui convaincu que j’ai filmé un engin d’origine inconnue et que d’en parler ouvertement avec mon vrai nom pourrait m’attirer des ennuis. Je n’ai pas envie que des militaires ou hommes en noir me rendent visite et je n’ai surtout pas envie que ça me cause des problèmes avec mon employeur.

Cette observation a duré au total un peu moins de 5 minutes. Dans la nuit du 10 au 11 mai 2022 vers 0h28, je circulais en voiture à Lévis sur la rue Monseigneur-Gosselin direction Sud et en arrivant sur le croisement de la rue Mont-Marie, j’ai observé une lumière intense dans le ciel sur ma gauche comme si un avion était en train de tourner et que ses phares avant pointaient directement sur moi.

Sauf que je trouvais cela bizarre, car la lumière était vraiment beaucoup plus intense que d’autres occasions où j’ai vu des avions faire la même chose et je trouvais ça curieux qu’il vole aussi bas. À ce moment, je n’arrive pas à voir de détails et à bien distinguer l’appareil, car il est trop loin et je veux simplement continuer ma route pour rentrer chez moi avec ma journée de travail dans le corps.

Je décide donc de laisser tomber cette observation. Je tourne à droite et ensuite immédiatement à gauche sur la rue Sainte-Thérèse. Étrangement ce soir-là vers le centre de cette rue, il y avait deux remorques (des cubes fermés) stationnées face à face de chaque bord de la rue et qui faisait en sorte qu’il y avait un espace plutôt restreint pour circuler. Il y avait aussi un camion entre les deux remorques avec une flèche lumineuse sur son capot qui pointait vers la gauche, comme pour bloquer la rue et nous dire d’en prendre une autre. Sauf que le chauffeur du camion m’a vu continuer d’avancer, donc il s’est déplacé très lentement et s’est garé à droite pour me laisser passer entre les remorques, vu que j’ai une petite voiture qui passe sans problème.

Mon intuition m’a poussé à prendre l’image de cette situation comme un signe me disant : « Sors de ta bulle ! Là, tu vois la flèche, elle pointe exactement vers l’engin dans le ciel alors tu vas prendre le temps de bien l’observer lui ». J’ai même parlé dans ma tête comme pour répondre à ça, j’ai dit : « Ok Ok ! Je vais regarder, c’est beau ».

Il y a une pente dans ce secteur, les maisons et les arbres m’obstruaient la vue, mais rendu en haut, à l’intersection, j’ai pu à nouveau voir l’appareil qui était encore un peu loin, mais déjà je voyais un peu plus de détails. J’ai baissé ma vitre, j’ai senti que c’était bizarre, que ce n’était pas un avion puisque déjà j’aurais dû l’entendre, mais non, c’était silencieux. J’ai donc évalué sa trajectoire. J’ai tourné à droite sur la rue Saint-Georges direction sud-ouest en anticipant l’endroit où je pourrais le croiser au plus près. Je crois que j’ai même dépassé légèrement la limite de vitesse (zone de 30 km) pour atteindre mon objectif. Au moment même où je faisais cette infraction, je me disais : « Ok, faudrait quand même pas faire un accrochage ou pogner un ticket pour ça, d’un coup que je me trompe et que c’est simplement un avion, ça serait vraiment trop ridicule ». Rendu à la hauteur de l’école Notre-Dame, j’ai freiné mon véhicule et je me suis sorti la tête par la fenêtre pour bien observer et entendre.

Ce que j’ai vu là défie tout ce que j’ai vu dans ma vie

C’était un appareil de forme triangulaire avec 3 spots légèrement lumineux blanc en dessous, un vers chaque extrémité. Il avait environ la taille d’un avion de ligne standard (30 à 50 mètres). Il est passé presque au-dessus de ma tête à plus ou moins mille pieds d’altitude, sans aucun bruit et flottait lentement en ligne droite à une vitesse d’environ 30 à 50 km/h maximum (j’arrivais à le suivre avec ma voiture). J’étais complètement figé car j’ai souvent observé des avions et d’habitude je finis toujours par l’entendre et bien voir les lumières anticollisions qui flashent en alternance. Cet objet n’avait pas la forme d’un avion, aucune aile, mais avait une carlingue triangulaire pleine et lisse, les coins légèrement arrondis et polis. Aucune autre lumière que les 3 spots en dessous. AUCUN SON. Normalement quand un avion te passe sur la gueule aussi près, tu l’entends même à l’intérieur d’une maison les fenêtres fermées. C’était surréaliste.

À ce moment, j’ai vraiment senti que je voyais quelque chose qui ne venait pas de ce monde. La thèse de l’engin militaire ultra sophistiqué m’est aussi venu à l’esprit par la suite, mais je n’arrive pas à comprendre qu’est-ce que ça viendrait foutre au-dessus d’une ville comme Lévis. Pourquoi venir pavaner son high tech en public ? Ça ne fait aucun sens et à ma connaissance, aucun appareil n’est capable de voler (flotter) comme ça sans bruit et ça n’avait pas non plus la forme ou l’allure d’un ballon sonde.

Il n’y avait aucune lumière qui flash (techniquement illégal à ma connaissance) et ça avançait slow comme un Cessna, comme un gang de touristes en vacances dans un tour guidé cosmique. Il a passé en partie au-dessus de la cité Desjardins, plus précisément au-dessus de la Polyvalente Pointe-Lévy en direction Nord-Ouest.

J’ai repris le volant et j’ai suivi l’engin sur une distance d’environ 1 km sur la rue Saint-Georges. J’ai fini par réaliser que sa trajectoire l’amenait à passer au-dessus de la rue Saint-Georges pour aller ensuite traverser le fleuve Saint-Laurent et il m’était donc impossible de le suivre plus longtemps. Comme je ne voulais pas aller trop vite et que l’engin avait pris une certaine distance d’avance sur moi, j’ai décidé de m’arrêter pour le filmer juste avant de le perdre. J’ai tenté le zoom maximum (X30) mais dans ce mode, l’image est extrêmement sensible à la moindre vibration et j’ai eu de la difficulté à faire le focus. Le mieux que j’ai pu faire était de m’appuyer sur le bord de ma fenêtre baissée pour tenter une bonne prise. Mais juste pour vous donner une idée, cet objet aurait obstrué partiellement une pleine lune s’il était passé devant (au point le plus près, il aurait caché la lune au complet) alors essayez de filmer une pleine lune avec votre téléphone ! Sans aucun zoom, elle est toute petite dans l’écran. Vous allez comprendre que c’est tout un défi de faire une belle photo détaillée avec tous les cratères, encore plus si on filme un objet en mouvement.

L’engin continue donc son chemin vers le fleuve et je le perds de vue. Je rentre chez moi pour aller raconter à ma blonde le truc de fou que j’ai vu et je réalise que même si mon vidéo n’est pas idéal, je suis quand même très content de l’avoir filmé parce que ça me confirme que ce que j’ai vu de mes yeux n’est pas une hallucination. J’ai réussi à prendre un screenshot de mon vidéo au moment où le focus était à son meilleur et où la représentation était la plus fidèle à ce que j’ai vu de plus près.

Comme si ce n’était pas déjà assez fou comme histoire, j’ai fait un rêve extrêmement vivide la nuit venue. J’étais dans une petite chambre sombre et je m’occupais de six petits bébés âgés de 1 ou 2 mois maximum, tous cordés comme des sardines dans une couchette. Il y en a un qui étampe sa main dans le visage de son voisin et ce dernier se met à pleurer. J’interviens en enlevant la main et en leur parlant : « Attention non là, tu lui fais mal ». On aurait juré que c’était des clones. Je ne sais pas si c’est vraiment relié, mais je n’ai jamais fait de rêve avec des bébés comme ça avant. Peut-être que ce n’est pas pertinent, mais j’aime mieux le dire quand même parce que c’est la vérité.

Avec du recul, je réalise que d’avoir été témoin d’un truc aussi incroyable a éveillé en moi une forme d’espoir sur l’avenir de ce monde. J’ai gardé en moi cette forte impression que j’ai vu un engin extrêmement ancien qui parcourt ce monde depuis la nuit des temps. Peut-être que ce même appareil a survolé la Terre lors des plus grands enjeux de l’histoire de l’Homme.

C’est à la fois fascinant et terrifiant en même temps. Je n’ose même pas imaginer quel genre d’entité se trouve à l’intérieur si tel est le cas. Que voulez-vous… Il y en a qui aime s’imaginer des êtres fabuleux et bienveillants, j’aimerais bien ça aussi, mais si c’était des êtres vraiment pas gentil et effrayant ? Je suis curieux de nature, mais il y a une partie de moi qui n’a pas envie de trop en savoir.

Cet événement a fait de moi un témoin d’ovni. Vous savez ceux qui sont souvent méprisés et traités de fous ? C’est un peu désagréable comme position maintenant que j’y goûte. J’avais envie d’en parler et de partager mon vidéo puisque c’est incroyable, mais dès la première occasion avec un collègue de travail, j’ai tout de suite vu qu’il est devenu blanc comme un drap en voyant les images et a dévié le sujet. Je jouais à l’innocent en disant : « Je ne sais pas c’est quoi que j’ai filmé, regarde donc ça ». J’ai tout de suite compris que je pouvais traumatiser des gens en leur montrant quelque chose sans leur consentement, car ceci peut défier leurs systèmes de croyance. Il y a des gens qui ne veulent pas que ça existe, parce que si ça existe, ça fait trop peur. Ça détruit leur petit monde tranquille et sous contrôle.

J’ai souvent regardé le ciel la nuit dans l’espoir un jour de voir quelque chose et maintenant que j’ai eu une grosse expérience, j’ai l’impression de m’être fait pousser de l’autre côté de la clôture dans la zone des débiles en manque d’attention et je constate le tabou autour de tout ça. J’en suis venu à la conclusion que le mieux pour moi est de ne pas trop en parler pour éviter les problèmes.

Je ne savais pas si je devais faire quelque chose de plus. Techniquement, je voyais un engin voler de façon illégale sans phare anticollisions. J’aurais peut-être dû en faire un devoir de citoyen et aller le rapporter aux autorités. On m’a dit aussi que l’armée peut débarquer chez vous pour saisir tous les vidéos et ça ne me tentait pas.

Fait intéressant, je n’ai pas 72 amis proches, mais il y en a quatre à qui j’en ai parlé et les quatre m’ont confirmé avoir déjà vu la même chose, dont un il y a quarante ans dans le même secteur. Il m’a même décrit l’appareil au détail près, avant même que je lui montre les images. Ça m’a fait réaliser que c’est vraiment un sujet tabou et qu’il y a sûrement beaucoup plus de gens qu’on peut le penser qui ont vu des choses inexplicables dans le ciel. C’est plus répandu qu’on le pense.

Je termine en disant que tout ça me laisse une forte impression que quelque chose d’énorme est sur le point de se produire. J’aimerais que ça soit positif !


Analyse de Jean Casault

Je connais très bien Samuel. Pour moi l’affaire est vraie, exactement comme décrite et je n’ai rien à ajouter sur cela. Par contre, il met le doigt sur mon argument principal concernant la lubie populaire du premier venu voulant que ce soit un appareil expérimental de l’armée.

Au cours des 55 dernières années, j’ai eu l’occasion de rencontrer et de parler assez ouvertement avec de nombreux militaires, dont certains hauts gradés, qui ont œuvré non pas dans des bureaux de la Défense, mais sur le terrain, comme personnel opérationnel dans des bases de l’armée et de l’aviation, dont un à Cheyenne dans le Colorado et TOUS ont été unanimes. JAMAIS les Américains ou les Canadiens ne vont risquer des milliards de dollars en survolant une zone habitée avec un appareil expérimental et cent fois moins encore avec un engin ultra-secret. Un engin expérimental qui s’écrase ou tombe en panne dans un secteur civil serait une catastrophe et tellement de têtes tomberaient que tous ces officiers m’ont rassuré sur ce point : « Si des témoins te rapportent des trucs qui volent et qui sont trop bizarres pour être vrais, ce ne sont pas les nôtres. Le public ne verra jamais un avion expérimental, sinon possiblement un petit point blanc à 80,000 pieds ». Personne n’a oublié le U-2 abattu par les Soviets en mai 1960. Humiliés à outrance, les États-Unis n’avaient pas d’autre choix que d’admettre que c’était un avion-espion puisque le pilote Gary Powers avait été capturé ! Souvenons-nous d’ailleurs que les Américains ont déjà perdu des appareils très coûteux, mais dans le désert du Nevada ou en Arctique, là où furent testés de nombreux missiles de croisière.

Alors quand des engins survolent la maison du témoin, l’école ou le contre commercial local, et ce dans un silence sépulcral, à très basse vitesse, cela ne vient pas d’ici soyez en sûrs. « Non, non, non. Jamais dans cent ans ! » fut la réponse des mêmes militaires. Et je les crois !

Video présenté par Carole Lauzé sur ce dossier

__________________________________________________________________________________________________________________



Catégories :Articles - Ufologie profonde

Mots-clés :, , , , , , , , , ,

2 réponses

  1. Je le crois aussi .
    Merci .

    Aimé par 1 personne

  2. C’est évident que ce qu’il raconte est VRAI ! C’est fascinant !

    J’aime

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :