Il était une fois une femme dans sa cuisine

Une femme travaille dans sa cuisine, elle est seule. Elle est en train de vider son lave-vaisselle. Elles pourraient être ainsi des milliards de femmes à œuvrer de la sorte à accomplir des choses simples dans un environnement familier. Je l’ai fait, vous l’avez fait, on se demande où est l’intérêt de lire un article pareil avec un titre aussi ennuyant.

VOICI POURQUOI

Une femme travaille dans sa cuisine. Elle est seule. Du moins à ses yeux. Elle est en train de vider son lave-vaisselle. C’est alors que la porte de l’armoire dans laquelle elle range ses verres se ferme tout en claquant. Devant elle, de l’autre côté de la table, se trouve une porte qui s’ouvre. Elle entend des pas très lourds, mais elle ne voit rien. Puis, presque hystérique, elle voit bien une forme humaine, très grande, vêtue en noir avec sur la tête un capuchon qui occulte son visage. Poussant un cri, elle se sauve à l’extérieur en se promettant de ne plus jamais y retourner, mais elle n’aura guère le choix.

Ce petit récit que je viens de présenter pourrait être un scénario de film d’horreur, de livre fantastique ou juste une histoire pour faire peur aux enfants les soirs d’été au bord du feu de camp. Mais non, c’est le récit d’un des nombreux auteurs qui font partie de la collection Ufologie profonde que je dirige pour la maison d’édition Louise Courteau. C’est du vécu, il n’y a pas une once d’exagération dans ce passage.

Nous vivons presque tous dans le même monde de la première dame qui rangeait paisiblement ses verres, ses assiettes et ses ustensiles sans que rien ne se produise. Pourquoi donc dans ce cas, l’autre femme est-elle terrorisée par une entité ? Parce que la maison est hantée ? Non. N’importe qui d’entre vous aurait pu rentrer dans cette maison, y vider le lave-vaisselle et en ressortir en haussant les épaules me disant : « Y’a rien là-dedans ! Pas de capuche, pas de fantômes, pas de portes qui claquent ».

LES SENSITIFS

Il existe un univers entier, sans doute plusieurs d’ailleurs, qui ne sont pas aussi matériels et aussi denses que le nôtre. Certains parlent alors d’une autre dimension. La physique quantique est à deux doigts de la découvrir. Je lui donne dix ans pas plus. La physique classique elle, ne la découvrira jamais, pas plus avec ses microscopes, ses scanneurs que ses télescopes infrarouges de dix milliards de dollars.

Il existe des êtres humains, beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit et extrêmement discrets, qui ont une capacité exceptionnelle, soit de voir, soit d’entendre soit de toucher ou d’être touchés ou tout cela en même temps. Certains n’en gardent pas le souvenir ou font tout pour l’oublier, mais en général, ils en gardent un souvenir très vivace. Ne demandez pas à la science de les ausculter, d’analyser une radio de leurs corps, de les passer dans une machine, voire de les autopsier une fois morts, cette capacité qu’ils ont est une donnée inconnue de la science classique et pour le moment, les sciences quantiques du vivant n’existent pas encore.

Un jour, le neurologue Philippe Couillard m’a dit, lors d’une rencontre à la radio où nous étions invités faisant nous croiser dans l’attente, que pour lui l’existence de la réincarnation (mon sujet du jour) était tout simplement impossible à prouver tout comme à dénigrer. « La neurologie ne répondra jamais à ces questions puisque les réponses ne semblent pas être dans l’ordre physique et matériel des choses. » Une réponse intelligente, qu’on aime celui qu’il est devenu ou pas.

Le monde spectral existe. Impossible à prouver ou à dénigrer, il existe. J’ai passé 55 ans à le pister au travers des milliers de récits, et s’en tirer avec la langue tordue du sceptique de salon ne suffit pas pour les personnes intelligentes qui elles au moins réfléchissent un peu avant de conclure.

INCURSION OU EXCURSION

On peut avoir accès à ce monde spectral de deux façons : lorsqu’il se produit des incursions de sa réalité dans celle de personnes capables de voir, d’entendre, de toucher l’impalpable et l’invisible OU lorsque d’autres personnes dotées de capacités similaires peuvent y pénétrer. En d’autres termes, des esprits peuvent utiliser certaines énergies dont celle générée par la peur pour se rendre visible, faire bouger des choses et parfois pire encore : c’est l’incursion. Mais il y a des gens aussi qui sont capables de pénétrer dans ce monde spectral, surtout la nuit durant leur sommeil : c’est l’excursion.

Revenons à la femme terrorisée. Pourquoi a-t-elle eu si peur ? Lorsque vous prendrez connaissance de son histoire, comme de celles de tous les autres, vous découvrirez que certaines entités spectrales peuvent être l’Esprit de mauvaises personnes désincarnées depuis leur mort physique qui se nourrissent d’énergie comme dans les légendes de vampires qui se nourrissent du sang des humains. Alors, quand ces entités constatent que cette femme a des capacités de les voir, de les entendre, l’énergie que dégage sa terreur est un festin pour elles. Voilà pourquoi ces entités ne dépenseront pas une once d’énergie pour déranger une personne qui ne voit rien, n’entend rien, ne ressent rien. N’ayant aucune peur nourricière, elle n’est pas une proie et devient donc sans intérêt.

Des personnes ayant ces capacités ne sont pas toutes pareilles, comme toutes les chanteuses n’ont pas la même voix, tous les athlètes n’ont pas les mêmes forces, tous les écrivains n’écrivent pas sur le même sujet. Rien de nouveau ici. Et il y a des gens avec un petit talent mignon et d’autres qui reçoivent des médailles d’or et des prix en reconnaissance de leur grand talent. Mais avec eux, les sensitifs, autrefois appelés médiums, on n’en est pas là.

DES MILLIONS DE FORMES DE VIE

Non seulement notre univers est peuplé par des millions de formes de vie à faire perdre connaissance James Cameron, mais ça c’est dans NOTRE univers que nous ne connaissons absolument pas. Et il en existe d’autres et encore combien d’autres dans des dimensions impossibles à comprendre, qui subtils, éthérés, fait d’énergies totalement inconnues et qui ont généré des mots comme spirituels, surnaturels, magiques et qui ne sont rien d’autre que la prolongation dans l’Infini, de la Nature dans tout son ensemble avec ses créatures, oui sans doute parfois affolantes, mais combien extraordinaires.

Quand nous mourrons, nous quittons NOTRE univers physique à trois dimensions pour un autre, celui que nous appelons l’Au-delà ou plus loin encore. Voilà pourquoi, revenants, fantômes, anges, démons, fées, monstres, dieux et autres évoluent tous à l’extérieur du nôtre et nous finirons tous, non pas par nous y rendre, mais y retourner parce que, Ô surprise, nous sommes nous aussi des êtres de Lumière, temporairement incarnés dans la chair pour le plaisir de découvrir TOUS les univers.

__________________________________________________________________________________________________________

Les Divergents

Certains groupes et personnages ont osé troubler l’ordre établi de leur époque par des théories hautement suspectes aux yeux du plus grand nombre. Leurs messages rejetés, occultés ou ridiculisés – revivent aujourd’hui dans ce livre. Découvrez des êtres d’exception qui ont bousculé les idées reçues pour dévoiler leur vérité. Lire la suite…

Disponible en librairies, en bibliothèques ou peut être commandé chez l’éditeur ou Amazon.


Pourquoi est-il si difficile de croire en l’incroyable ?

Catégories :Métaphysique et paranormal

Mots-clés :, , , , , , , , ,

3 réponses

  1. J’adore…. tout simplement!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour M.Casault. Merci pour ces perles que vous nous envoyez régulièremen,je les attend toujours avec beaucoup de plaisir.J’ai lu,j’en suis sûr, tous vos livres avec beaucoup d’intérêt.Continuez,c’est comme ça qu’on vous aime. Claude Langlais

    Envoyé à partir de Courrier pour Windows

    De : Jean Casault Envoyé le :15 janvier 2022 10:39 À : ceplan@hotmail.com Objet :[New post] Il était une fois une femme dans sa cuisine

    jeancasault posted:  » Une femme travaille dans sa cuisine, elle est seule. Elle est en train de vider son lave-vaisselle. Elles pourraient être ainsi des milliards de femmes à œuvrer de la sorte à accomplir des choses simples dans un environnement familier. Je l’ai fait, vous »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :